Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

jeudi, 14 décembre 2017 06:00

Sonatrach/Total : Gaz de schiste, énergies renouvelables, pétrochimie et offshore en discussions

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Le groupe Sonatrach, l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft), le groupe français Total et la firme énergétique espagnole Cepsa ont signé, mercredi à Alger, un contrat de concession confirmant le nouveau cadre contractuel applicable au développement d’un projet gazier à Timimoun (Sud-Ouest algérien). En outre, les quatre partenaires de ce projet ont signé un contrat de commercialisation du gaz provenant de ce champ gazier.


Les contrats ont été paraphés par les P-dg, respectivement, de Sonatrach, d’Alnaft et de Total ainsi que du Directeur de Cepsa en Algérie, MM. Abdelmoumen Ould Kaddour, Arezki Hocini, Patrick Pouyanné et Claver Rodrigo Francisco Javier.
Le projet de développement du champ gazier de Timimoun est opéré conjointement par Sonatrach (51%), Total (37,75%) et Cepsa (11,25%). Quant au volume d’extraction de ce champ gazier, dont la mise en production est prévue en avril 2018, il devrait atteindre près de 5 millions de m3/jour en plateau.
En fait, le périmètre Timimoun englobe les gisements de Barouda, Barouda Nord, Afflisses, Abiod, Hassi Yakour Drina, Irharen et Irharen Sud.
Selon les parties contractantes, la signature de cet accord marque une «étape majeure» dans la réalisation du projet et le «renforcement d’un partenariat historique» entre les signataires.
Il a également été signalé que la réalisation des installations de production de ce projet est en cours de finalisation, sachant que le contrat d’association entre ces trois partenaires a été signé en 2002 et entré en vigueur en 2003.
Le projet prévoit la réalisation des installations de traitement du gaz issu du périmètre contractuel. A ce jour, 19 puits ont été forés, tandis que le plateau sera maintenu à 6,5 années grâce à une campagne de forage supplémentaire pour atteindre un total de 37 puits producteurs.
En 2017, le développement du champ gazier de Timimoun s’est poursuivi avec les opérations de forage et les travaux liés à la construction de l’usine. Au total, 37 puits seront reliés à des installations de collecte et de traitement du gaz et raccordés au gazoduc reliant les gisements du Sud-Ouest algérien à Hassi R‘Mel (GR5), a-t-on expliqué. Le gaz commercialisé sera transporté jusqu’au réseau de collecte GR5.
Dans son intervention lors de la cérémonie de signature, le P-dg de Sonatrach a relevé l’importance particulière du champ gazier de Timimoun en soutenant que l’Algérie devrait se réorienter vers une plus grande production de gaz, puisque cette source d’énergie sera utilisée davantage avec une tendance mondiale économique qui prend en considération les recommandations des COP21 et COP23. Pour sa part, le P-dg de Total a tenu à préciser que ce contrat était le premier à être signé par ce groupe français en Algérie depuis l’instauration de la loi 51-49% régissant l’investissement étranger en Algérie.
De son côté, le Directeur de Cepsa en Algérie a relevé que ce projet de développement du champ gazier de Timimoun était le cinquième à être conclu par son groupe en Algérie:
«Nous espérons développer d’autres projets avec Sonatrach», a-t-il souhaité.
Par ailleurs, les responsables des groupes Sonatrach et Total ont évoqué le champ gazier de Tin Fouyé Tabankort ainsi que le développement des énergies nouvelles et renouvelables (solaire...), du gaz de schiste, de la pétrochimie et de l’offshore. A ce propos, M. Ould Kaddour a signalé que les relations avec le groupe français «s’améliorent davantage». (APS

Laissez un commentaire