Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 11 janvier 2018 06:00

Aïn Fakroun : Les assassins de l’octogénaire de la cité Bouafia écroués

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’énigme de la découverte de l’octogénaire la veille du Nouvel an, les mains liées, dans son domicile incendié de la cité Bouafia, à la périphérie de Aïn Fakroun (25 kilomètres à l’ouest du chef-lieu de wilaya), a été élucidée par les enquêteurs de la sûreté de daïra de Aïn Fakroun.


En effet, les investigations entamées par ces derniers suite à l’identification des trois suspects, âgés de 24 ans, n’ont pas tardé à se solder par leur neutralisation.
Les faits qui ont défrayé la chronique locale remontent au 31 décembre 2017, lorsque les trois suspects ont envisagé de commettre un cambriolage du domicile de la victime. Cette dernière, présente dans le logement, a pris les cambrioleurs en flagrant délit et tenta même de les en empêcher. Les malfaiteurs l’ont alors ligotée à l’aide d’un câble avant de l’étrangler.
Après ce forfait, les suspects ont incendié le domicile en utilisant du carburant afin de faire disparaître les traces du crime.
Ces derniers qui ont reconnu le crime qui leur est reproché lors de l’interrogatoire, ont été déférés devant le parquet de Aïn Fakroun en fin de semaine où ils ont été écroués par le magistrat instructeur pour homicide volontaire avec préméditation, cambriolage nocturne avec violence, incendie volontaire d’un domicile… Par ailleurs, les investigations entamées par les éléments de police judiciaire de la première sûreté urbaine du chef-lieu de wilaya, suite au dépôt de plainte contre X pour vol, menaces et intimidations effectué le 1er janvier 2018 par une étudiante se sont soldées par l’identification de l’auteur de l’acte âgé de 32 ans.
L’élargissement des compétences a permis aux enquêteurs de neutraliser le mis en cause à Aïn Fakroun. La poursuite de l’enquête a permis aux enquêteurs de contraindre le suspect à donner le nom de son complice, qui demeure en fuite. De ce fait, les policiers sont parvenus alors à récupérer le téléphone portable volé.
Déféré le jeudi devant le parquet du chef-lieu de wilaya, le mis en cause a été condamné à une année de prison ferme.
Enfin, la quiétude habituelle de la cité des 500/Logements de la ville de Aïn Fakroun a été perturbée en fin de la semaine dernière par le suicide d’une adolescente. Cette dernière a été retrouvée morte avec des traces au cou. Le cadavre de la fille a été transféré vers la morgue de l’hôpital de la même ville et une enquête a été diligentée par les services compétents pour élucider les circonstances du suicide.
K. M.

Laissez un commentaire