Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 13 janvier 2018 06:00

Constantine : Un plan antifroid pour SDF

Écrit par Hamid Bellagha
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un plan antifroid a été adopté par les autorités locales depuis une quinzaine de jours. Il consiste à assurer gîte et couvert aux SDF et aux sans-abri qui pullulent dans pratiquement tous les quartiers de Constantine, pendant la période hivernale.

«La difficulté ne consiste pas à trouver un toit provisoire pour les démunis. La difficulté consiste à les convaincre d’accepter notre offre, car ils nous affirment qu’ils gagnent bien leur vie en faisant la manche », nous confiera un cadre de la DAS.

 

Fatima, la cinquantaine, a établi « domicile » sous les arcades du Coudiat où plusieurs « colocataires » squattent déjà les lieux depuis des années. Fatima n’est pas dans le besoin. Elle vient d’une wilaya de l’extrême Est. Cartons et couvertures constituent son mobilier, un mur de la direction comme support, et celle des finances comme horizon. Elle est accompagnée de son fils, la trentaine qui, comme elle, dort sur cartons et couvertures de fortune. Elle est à Constantine depuis quatre mois pour espérer rendre visite à son mari incarcéré à la prison du Coudiat. «Mon mari est injustement emprisonné, et je suis là pour harceler le procureur et les juges jusqu’à ce qu’il soit libéré». Pour ses besoins naturels, elle ne va pas très loin. «Les sanitaires» sont juste en face. A moins d’un mètre. Passage obligé pour des centaines de fonctionnaires, de collégiens, de lycéens et des riverains, l’endroit est devenu crasseux et dangereux. Aussi bien pour les SDF femmes, que pour ceux qui s’aventurent la nuit tombée dans les ruelles du Coudiat, qui fut dans une autre vie un quartier résidentiel.
Tout cela à moins de cent mètres du commissariat central. Pour les chiffres, l’action entreprise en direction des sans-abris a permis la prise en charge de près de 400 personnes sans domicile fixe (SDF) ou nécessiteux, dont quelques-uns ont été évacuées vers Diar Errahma. En plus de la DAS, deux associations caritatives, Siradj El Kheir et El Yad El Mabssouta, les services de sécurité, la commission de wilaya pour la solidarité, l’APC, la Protection civile, le Croissant-Rouge algérien, ont été les principaux acteurs de cette action de solidarité envers les nécessiteux, lancée au mois de décembre 2017. Les équipes qui assurent ces tournées ont réussi à toucher plusieurs personnes au niveau du quartier du Coudiat, la cité Filali, le CHU, les gares routières Est et Ouest, le pont Sidi Rached, la rue Abane-Ramdane et la place du 1er-Novembre (la brèche). 313 concernés, dont 17 femmes, ont été soutenues et ont profité de 367 repas chauds et de couvertures. La même action a été accomplie au niveau de la commune du Khroub, au niveau de la nouvelle ville Ali Mendjeli, Massinissa, la gare routière et les cités des 1 600 et des 1 039-Logements, avec une prise en charge de 37 SDF, dont 5 femmes. Cette mission sera répandue à travers toute la wilaya de Constantine jusqu’au mois de mai 2018. «Un numéro vert, le 1527, a été créé pour alerter sur les hypothétiques cas de détresse», conclura notre source. 

Laissez un commentaire