Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 10 janvier 2018 06:00

Festival international du théâtre arabe en Tunisie : L’Algérie en lice pour le prix «Al-Qasimi» avec «Ma bqat Hadra»

Écrit par Fadila Djouder
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’Algérie participera à la compétition de la 10e édition du Festival du théâtre arabe qui s’ouvre aujourd’hui, en Tunisie, et s’étalera jusqu’au 16 du mois  en cours avec la pièce lauréate du Festival national du théâtre professionnel (FNTP) «Ma bqat hadra» du Théâtre régional de Skikda écrite et mise en scène.


Le quatrième art arabe se donne rendez-vous dans la capitale tunisienne à l’occasion de la 10e édition du Festival du théâtre arabe, une manifestation annuelle itinérante, organisée par l’Instance du théâtre arabe basée aux Emirats arabes unis avec pour l’édition de cette année onze pièces en compétition, dont l’Algérie représentée par le Théâtre régional de Skikda (TRS).
Lors de la clôture du FNTP, Mohamed Charchal, metteur en scène de la pièce «Ma bqat hadra» du TRS, lauréate de l’édition 2017, nous a déclaré que «le prix est une récompense d’efforts soutenus depuis plus de 35 ans qui va nous encourager pour donner à l’avenir le meilleur de nous-mêmes et être les ambassadeurs de l’Algérie à l’étranger».
Il a ajouté à propos de leur participation à la compétition tunisienne : «Je n’apporterai aucun changement à la pièce. C’est aux comédiens de faire de leur mieux pour gagner. Ils doivent faire des efforts dans le tempo et dans leur jeu de scène. On a déjà corrigé quelques faiblesses mais l’ossature du spectacle reste la même, car à la veille de la manifestation, je ne peux pas risquer de toucher au spectacle». Soulignant : «Nous avons vu notre spectacle avec notre public, cette fois, nous le revivons avec un autre public et j’attends de voir sa réaction qui est différente de la nôtre. Ce qui nous importe c’est l’expérience».

Onze pièces en compétition

Outre l’Algérie, dix autres pièces seront en lice pour le prix Sultan Ben Mohammed al-Qasimi (émir de Charjah) dont la Tunisie, le Maroc, la Jordanie, la Syrie, le Liban, l’Irak, les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite. Les représentations de la compétition officielle seront suivies par des débats tenus chaque jour après la mise en scène.
Cette édition sera marquée également par un hommage aux hommes et femmes de théâtre tunisien et la tenue d’un important colloque qui verra la participation de plus de 40 chercheurs, selon un communiqué de presse publié sur la page officielle du festival.
De même, une foire relative aux publications du comité arabe du théâtre sera organisée dans la Maison de la culture Ibn Rachik à Tunis. Les organisateurs annoncent à ce sujet la publication de cinq livres sur le théâtre tunisien dans le cadre de cette manifestation.
Selon Mahmoud Mejri, coordinateur général du festival, «cette 10e édition est l’édition des défis face à toutes les difficultés», en clin d’œil à l’incident de l’interdiction faite par la Compagnie aérienne émiratie aux femmes tunisiennes de voyager vers les Emirats arabes unis, a-t-il déclaré aux médias tunisiens lors de la conférence de presse organisée à Tunis vendredi passé.

Des troupes de réfugiés sur les planches

L’édition de 2018 de cet événement verra aussi la participation des troupes de réfugiés irakiens de Suède ainsi que des troupes de réfugiés syriens et palestiniens en Allemagne. Par ailleurs, une conférence autour du « Pouvoir et Savoir dans le théâtre» sera organisée durant cette manifestation avec plusieurs axes de réflexion, à savoir «le théâtre dans sa relation avec le pouvoir», «le théâtre dans sa relation avec le savoir», «le pouvoir de l’auteur», «le pouvoir des acteurs du spectacle» (acteur, scénographe et metteur en scène). Un hommage sera aussi rendu pour cette édition aux primés dans la compétition de l’écriture théâtrale, organisée par l’instance arabe du théâtre qui a vu la consécration d’auteurs et d’Algérie, d’Irak, d’Egypte, de la Palestine. Organisé depuis 2009, le Festival du théâtre arabe réunit chaque année quelque 400 à 500 hommes et femmes de théâtre du monde arabe. Une compétition pour le «Prix Al-Qacimi» dotée de 100 000 dirhams émiratis (27 000 dollars environ) et récompensant la meilleure pièce de théâtre qui est également organisée à chaque édition.
Pour rappel, la 9e édition s’est déroulée à Oran et Mostaganem en janvier 2017, elle a vu la participation de 550 artistes d’Algérie et du Monde arabe dont 267 participants aux pièces de théâtre, 120 au congrès programmé à cette occasion et 70 aux ateliers et conférences critiques et au jury. L’édition passée a vu également l’élaboration d’un congrès porté sur le «Passage à l’avenir, entre leadership et rupture» traitait de la Coordination et le rapprochement des différentes expériences du théâtre arabe pour en améliorer la qualité de ce dernier et l’enrichir en parvenant à une offre intellectuelle qualitative. 

Laissez un commentaire