Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 18 septembre 2016

A la suite à une directive du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH), le laboratoire pharmaceutique Saidal a rappelé un lot de Camphobiotic Nourrisson contenant des dérivés terpéniques.

Publié dans Der

La société mixte Cital vient de signer un deuxième contrat avec la fi liale algérienne du Groupe français Hiolle Industries pour la fourniture d’armoires électriques et de coff res équipés pour le tramway de Mostaganem pour un montant de 280 millions DA, a indiqué hier Cital dans un communiqué. Après une première commande de près de 100 millions de dinars, signée en mars dernier pour la fourniture d’équipements câblés pour les tramways Citadis des villes de Sidi Bel-Abbès et de Ouargla, ce nouveau contrat permettra une première livraison en décembre prochain. Pour répondre aux besoins de cette nouvelle commande et dans le cadre de son développement, Hiolle Industries Algérie, spécialisée dans la maintenance et la fourniture de pièces pour le secteur du rail et experte dans le câblage ferroviaire, a investi dans un banc test ultra moderne pouvant vérifi er en continuité et en diélectrique plus de 2 000 points de connexion. A cette fi n, la fi liale algérienne de Hiolle Industries, installée dans l’usine même de Cital à Annaba, compte recruter et former près de 30 nouveaux câbleurs et techniciens de contrôle. «Ce contrat est l’aboutissement d’un travail accompli dans la création d’un tissu solide de soustraitances locales», a commenté le président de Cital, Henri Bussery. Pour rappel, Cital est détenue par Ferrovial à 41%, l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) à 10%, Alstom Algérie à 6% et Alstom Transport SA à 43%. Ce contrat entre dans la stratégie d’expansion de l’usine de Cital qui regroupera toute la soustraitance dédiée au secteur ferroviaire. Elle prévoit aussi le montage de rames de métro à l’avenir sur le même site. Située sur une superfi cie de 5,2 hectares, l’usine dispose d’une capacité de livraison de 5 rames de tramways par mois avec une charge de production stabilisée et selon les «mêmes normes» que celles des autres unités d’Alstom à la Rochelle (France) et à Bercelone (Espagne), selon les propos de ses responsables dans des déclarations à la presse. L’entreprise, née d’un partenariat algéro-fran- çais, devra se lancer aussi dans l’assemblage et la maintenance des trains de grandes lignes appelés «Coradia Liners», selon son directeur Pietro Silvestro, intervenant précédemment dans la presse nationale. Dans ce sens, un protocole d’entente a été signé entre Cital, Ferrovial, EMA et la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF), à l’occasion de la 2e réunion du Comité intergouvernemental algéro-français de haut niveau en octobre 2015. Il s’agit de l’assemblage de 98 trains inter-cités Coradia-Algérie. Son plan de charge est de 213 rames à livrer d’ici 2019. Par ailleurs, elle prévoit l’assemblage de 17 trains de même type au profi t de la SNTF à l’horizon 2017. Actuellement, le taux d’intégration locale dépasse 15%.

Publié dans Der

Le rôle de la formation professionnelle dans notre pays ne doit plus être limité à «la formation et à l’octroi de diplôme. Il doit englober également le perfectionnement de l’encadrement des entreprises économiques et la diversifi cation des off res de formation, de manière à accompagner la dynamique économique actuelle et à répondre aux attentes des opérateurs», diront les spécialistes. Mohamed Mebarki, premier responsable du secteur, ne cesse de réaffi rmer que son département «entretient des liens permanents avec les entreprises pour défi nir avec elles les formations spécifi ques à développer afi n de répondre au plus près à leurs besoins en personnel qualifi é». «La formation professionnelle en Algérie dispense des cours dans 460 spécialités diff érentes, afi n d’être au plus près des besoins exprimés par les divers secteurs de l’économie nationale», a-t-il, en eff et, assuré hier dimanche lors de son intervention sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale. «L’évolution constante des techniques, amène à intégrer quatre à cinq spécialités nouvelles dans les centres de formation», a-t-il ajouté, signalant que 600 000 élèves suivent des cursus de formation dans les diff érents établissements de formation répartis à travers le pays. Ce secteur pourrait en accueillir davantage s’il existait, aux dires du ministre, «un système d’orientation tourné spécialement vers les quelque 450 000 jeunes quittant l’école prématurément et les 600 000 autres abandonnant leurs études universitaires». Reconnaissant l’absence de «passerelles» pouvant permettre à ces derniers de bénéfi cier d’une formation, Mohamed Mebarki a fait, par ailleurs, état d’une réfl exion en cours relative à une relance de l’enseignement professionnel, ouvrant la voie à un ingéniorat, «qui a existé par le passé». Le ministre de la Formation professionnelle a, d’autre part, évoqué «l’important» impact de la formation sur la résorption du chômage. Il a rappelé que «76% de porteurs de projets Ansej ont préalablement bénéfi cié d’une formation professionnelle». Quand on lui fait remarquer que le secteur de l’agriculture accuse un défi cit de 500 000 travailleurs et celui du bâtiment et des travaux publics de 850 000 autres, l’intervenant a souligné que des formations relatives à ces secteurs sont toujours dispensées dans les centres. Selon lui, le manque d’engouement des jeunes pour ces secteurs, en particulier, pourrait résulter de la pénibilité des conditions de travail de ces métiers. En effet, le secteur de l’agriculture, en particulier, est en bute aujourd’hui à un sérieux problème de main-d’œuvre. De nombreux agriculteurs éprouvent des diffi cultés à trouver une maind’œuvre suffi sante pendant les campagnes agricoles. Une «pénurie» présentée comme étant un «problème crucial, un frein important à la production» par de nombreux observateurs. Une situation qui résulte de la conjugaison des eff ets de nombreux facteurs, notamment, la faible ré- munération du travail agricole, sa pénibilité et l’absence de formation, ainsi que le désintérêt envers ce secteur.

Publié dans Der

Après deux ans d’absence, les préparatifs vont bon train dans la ville de Tiaret qui accueillera dans moins de dix jours la neuvième édition du Salon national du cheval. Les autorités de la capitale des Hauts Plateaux de l’ouest, berceau du cheval barbe, sous la houlette du wali Abdeslam Bentouati, s’activent depuis quelques jours à préparer cet événement hippique national tant attendu par les adeptes du cheval. Les lieux retenus pour cette manifestation seront, comme à l’accoutumée, le Centre équestre Emir Abdelkader pour les disciplines de saut d’obstacles, le haras national Chaou-Chaoua pour les concours d’élevage, le champ de course Khaled Ibn El Walid pour les courses hippiques, tandis que le palais des sports Abdellah-Belarbi abritera une exposition d’artisanat des métiers du cheval. Pour le commissaire du salon, Benahmed Baghdad, l’organisation de cet évènement se déroule dans les meilleures conditions possibles pour ainsi donner la meilleure image d’une région qui se targue de détenir le plus grand parc équin mais aussi une belle vitrine nationale, la jumenterie ChaouChaoua. «Les préparatifs entamés depuis longtemps ont nécessité plusieurs rencontres dont les toutes premières sous l’égide du wali qui en a tracé les contours mais aussi les objectifs non sans évoquer l’expérience accumulée au fi l des éditions passées depuis 1985. Il va sans dire que tout ceux et concernés par le cheval ont été sollicités voir impliqués. Organiser un salon c’est devenu une tradition et nous avons les moyens matériels et humains pour le réussir» dira le commissaire du salon avant d’ajouter à propos du programme de la manifestation : «En plus du programme propre à la manifestation et qui se décline à travers une dizaine de modules à détailler, il y a une participation étrangère de sept (07) pays du Bassin méditerranéen, et l’organisation, pour la première fois, du championnat des jockeys, des sauts d’obstacles au niveau du centre équestre Emir Abdelkader, des courses et concours primés dont celui dit pour modèle et allure qui se tiendra dans un haras privé, El Mesk, le grand prix de Tiaret ainsi que la vente aux enchères d’une trentaine de chevaux. Au grand défi lé qui n’encombrera point la ville, les autres activités se dérouleront dans cinq sites adéquats pour plus de confort et de sécurité dont une vaste étendue pour la fantasia». A signaler qu’une soixantaine de troupes de fantasia participeront à cette neuvième édition du salon du cheval qui se veut être l’évènement équestre phare au niveau national.

Publié dans Der

Après sa victoire samedi soir face au CS Constantine, l’USM Alger rejoint le MC Oran en tête du classement de la Ligue 1 Mobilis de football avec 10 points au compteur, et un parcours presque parfait, sans la moindre défaite en quatre matches.

Publié dans Sports

Le 23 juillet dernier lors d’une réunion qui avait regroupé le président de la FAF aux présidents des clubs de Ligues 1 et 2 à Sidi Moussa, il a été recommandé de relever le coût du billet d’entrée au stade à un minimum de 500 DA l’unité. Cette décision dictée par la FAF et la LFP visait à doter les diff érents clubs d’une nouvelle manne fi nancière afi n de permettre le fi nancement du recrutement et la gestion des stadiers vacataires le jour des matches. Sauf que cette décision, n’a pas été du goût des supporters qui voient en cette hausse une manière de faire fuire les fans des stades de football. L’exemple le plus frappant fut vendredi lors du derby NA Hussein Dey- MC Alger joué au stade du 5-Juillet d’Alger. Les deux équipes avaient joué la fi nale de la Coupe d’Algérie le 1er mai dernier en présence de plus de 70 000 fans, cette fois ci, ils n’étaient pas plus de 10 000. Le lendemain, le stade du 8-Mai 1945 de Sétif abritait l’un des chocs du championnat d’Algérie. Un match qui s’est déroulé en l’absence d’une grande foule, puisque selon les estimations des organisateurs, moins de 10 000 spectateurs étaient pré- sents dans les gradins. L’on pouvait même lire sur une pancarte «Le foot, c’est le sport des pauvres». Une manière pour les supporters de dénoncer cette hausse du prix des tickets. Certains d’entre eux ont même indiqué que le nouveau prix des billets ne refl était pas le niveau réel du football local. C’est le même son de cloche en Ligue 2, où même pas 4000 spectateurs ont assisté à la rencontre USM Blida- CRB Aïn Fekroun joué vendredi dernier au stade des frères Brakni de Blida alors que le club drainait la foule à chaque apparition. Mais la question que se sont posée les observateurs les plus aguerris est la suivante : Pourquoi le prix des tickets des matches de l’équipe nationale est moins cher que celui des matches du championnat local ?

Publié dans Sports

Le casse-tête de José Mourinho risque de continuer encore un certain temps. Son équipe vient d’enchainer une seconde défaite consécutive après celle face au Feyenoord Rotterdam en Europa League jeudi. En déplacement à Watford les Mancuniens déçoivent à nouveau. Malgré la présence de l’équipe type, ils se retrouvent menés dès la 34e minute par le quatrième but de la saison d’Aurélien Capoue. Après un début de seconde mi-temps compliqué pour les deux équipes avec beaucoup de déchets techniques, Manchester a égalisé grâce à une bonne action de Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois a débordé côté gauche pour centrer dans le paquet. Après avoir manqué sa tête, Rashford récupère le ballon devant Behrami dans les six mètres et fusille Gomes (1-1, 62e). Ibrahimovic a eu la chance d’off rir la victoire à Manchester United en reprenant de la tête une ouverture de Fellaini mais Gomes sort une énorme parade pour repousser la balle (79e ). Le Suédois pourra s’en vouloir puisque derrière c’est bel et bien Watford qui a inscrit le but libérateur. Après un coup-franc frappé à deux, Amrabat sert Pereyra sur le côté droit. L’ancien joueur de la Juventus centre en retrait pour Camilo Zuniga, qui venait de rentrer en jeu une minute plus tôt. Battu, De Gea ne peut rien faire. (2-1, 83e ). Tout juste rentré, Isaac Success réussit à remonter le terrain, à se dé- faire de deux joueurs d’United puis à centrer en retrait pour Zuniga qui s’eff ondre dans la surface. L’arbitre a désigné le point de penalty bien conclu par Watford grâce à Troy Deeney (3-1, 90e +5). Manchester s’incline pour la troisième fois consécutive cette saison.

Publié dans Sports

Encore un but pour le milieu off ensif international Ryad Boudebouz. En eff et, l’ancien joueur de Sochaux a inscrit l’unique but de sa formation, Montpellier HSC qui a fait match nul (1-1) face à l’OGC Nice pour le compte de la cinquième journée du championnat de France de Ligue 1. Le montpelliérain a inscrit son 17ème penalty en ligue 1 française sur 18 tirés. Des statistiques époustoufl antes puisque le natif de Colmar n’a raté qu’un seul penalty en 7 ans de carrière. On l’appelle d’ailleurs monsieur 94%. A rappeler que le sélectionneur national aurait décidé d’écarter Boudebouz de la liste des joueurs qui prendront part au prochain match des Verts face au Cameroun évoquant la concurrence dans le poste de meneur surtout avec le retour de Feghouli et de Ghezzal face au Cameroun alors qu’ils étaient absents pour blessure face aux Lesothomais également à cause de ses récentes déclarations où il avait jeté un pavé dans la marre à propos de son altercation avec Slimani avant de tirer le penalty du quatrième but face au Lesotho.

Publié dans Sports

Encore un but pour le milieu off ensif international Ryad Boudebouz. En eff et, l’ancien joueur de Sochaux a inscrit l’unique but de sa formation, Montpellier HSC qui a fait match nul (1-1) face à l’OGC Nice pour le compte de la cinquième journée du championnat de France de Ligue 1. Le montpelliérain a inscrit son 17ème penalty en ligue 1 française sur 18 tirés. Des statistiques époustoufl antes puisque le natif de Colmar n’a raté qu’un seul penalty en 7 ans de carrière. On l’appelle d’ailleurs monsieur 94%. A rappeler que le sélectionneur national aurait décidé d’écarter Boudebouz de la liste des joueurs qui prendront part au prochain match des Verts face au Cameroun évoquant la concurrence dans le poste de meneur surtout avec le retour de Feghouli et de Ghezzal face au Cameroun alors qu’ils étaient absents pour blessure face aux Lesothomais également à cause de ses récentes déclarations où il avait jeté un pavé dans la marre à propos de son altercation avec Slimani avant de tirer le penalty du quatrième but face au Lesotho.

Publié dans Sports

Forfait pour la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des joueurs locaux, l’équipe nationale A’ eff ectuera un stage dans le cadre de la post-formation des joueurs seniors du 26 au 28 septembre au CTN de Sidi Moussa sous la conduite du sélectionneur national M. Milovan Rajevac.Un stage qui regroupera la majorité des joueurs «espoirs» ayant pris part aux jeux olympiques de Rio 2016 afi n de les préparer pour un éventuel renforcement de l’équipe nationale A, même si le staff technique national ne compte pas pour le moment sur les joueurs locaux. D’ailleurs, pour le match du 9 octobre prochain face au Cameroun, Milovan Rajevac n’a convoqué aucun joueur local à l’exception des deux gardiens de but, Malik Asselah et Azzeddine Doukha.

Publié dans Sports
Page 1 sur 5