Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 05 septembre 2016

La sélection algérienne des moins de 19 ans de handball aff ronte son homologue rwandaise le mardi 6 septembre courant au palais des sports de Bamako pour une place en demi-fi nale du championnat d’Afrique des nations 2016, actuellement en cours au Mali. Ce sera le premier match des quarts de fi nale, dont le coup d’envoi sera donné à 13h00 (heure locale). Le match Algérie - Rwanda sera suivi des trois autres quarts de fi nale, à savoir : Tunisie - Maroc (15h00), Guinée - Congo (17h00) et Mali – Egypte (19h00). Les huit pays participant à cette compétition se disputent les trois places attribuées au continent africain pour le prochain Championnat du monde des jeunes. Le CHAN-2016 des U 19 prendra fi n le 9 septembre courant et sera suivi de la CAN-2016 des U-21, pré- vue du 11 au 18 du même mois, également au Mali.  

Publié dans Sports

La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel a convoqué le président de la JS Kabylie, Mohand Chérif Hannachi suite à l’organisation d’une réunion des présidents des clubs de L1 à Alger dont il était l’instigateur. La réunion qui a été organisée le mercredi 24 aout 2016 avait pour ordre du jour la demande du retour de la police dans les stades de football après les actes qui avaient émaillés la première journée du championnat de Ligue 1 Mobilis. Il faut rappeler que le bureau fédé- ral lors de sa réunion du 28 août dernier, avait regretté « la conduite des deux seuls présidents de clubs qui ont appelé illégalement à une réunion des présidents pour discuter de cette situation qui avait été déjà largement analysée et débattue dans les séminaires et réunions». Sauf que seul Hannachi a été convoqué par la LFP, alors que le communiqué de la FAF parlait de deux pré- sidents de club.

Publié dans Sports

Les athlètes algériens Abdemalek Lahoulou sur le 400 m haies et Yassine Hathat sur le 800 m seront ce soir en lice au meeting de Roverto en Italie avec l’ambition de terminer la saison en beauté. Même si les physiques semblent épuisés après plusieurs compétitions, les deux athlètes qui avaient raté d’un cheveu la qualifi cation pour les fi nales de leurs épreuves aux Jeux Olympiques de Rio 2016, comptent tout donner pour fi nir la saison par la grande porte. « C’est la fi n de saison, je suis fatigué, mais je vais tenter de donner le meilleur de moi-même pour terminer en beauté « a indiqué Lahoulou sur le site de la Fédération Algérienne d’Atlétisme, qui se projette déjà sur la nouvelle saison. Ce sera la 3e compétition pour Lahoulou depuis son retour de Rio, après le meeting de Paris Saint-Denis, où il s’était contenté de la 6e place le 27 août dernier, avec un chrono de 48.92, avant de se ressaisir et de remporter samedi dernier un meeting international en Turquie, en 49.42. Lahoulou avait devancé le médaillé de bronze aux jeux Olympiques de Rio, le Turc Yasmani Copello, fi nalement 2e en 49.88. A Roverto, dernière course de la saison, Lahoulou aff rontera des athlètes de bon niveau qui ont des chronos de moins de 49 secondes dont l’Estonien Magi Rasmus 48.40 et le Philippin Cray Eric (48.98). Pour sa part, Hathat dont c’est le premier meeting après Rio, n’aura pas aussi la partie facile face notamment à trois Kenyans dont KIPKOECH Nicholas Kipla (1 :43.37) et Kiprugut Boaz (1 :44.64).

Publié dans Sports

C’est ce mercredi que sera donné le coup d’envoi des 15es Jeux Paralympiques de Rio avec la participation de 175 pays, dont l’Algérie prendra part aux compétitions avec une délégation forte de 62 athlètes, répartis en cinq disciplines, à savoir l’athlétisme (21 athlètes), judo (3), powerlifting (2), goalball messieurs (6), goalball dames (6), handi-basket masculin (12) et handi-basket féminin (12).

Publié dans Sports

La soirée de dimanche dernier a permis de découvrir toute la richesse du diwane, en tant que musique, avec des prestations scéniques qui ont montré trois formes musicales. La deuxième partie a été une occasion de constater que la relève du groupe Essed, véritable phénomène à Béchar, existe bel et bien. Essed Essghira de Kenadsa a fait le show et conquis le public.

festival diwan

Publié dans Culture

Des cyclistes lancés en plein sprint qui s’écrasent sur des barrières jetées au sol: le père d’un coureur qui avait chuté un peu plus tôt, a volontairement entravé le parcours pour faire tomber le reste du peloton, lors de la première étape du tour cycliste de la Réunion dimanche. Un jeune spectateur et plusieurs cyclistes ont été blessés, au Port (ouest). Alors que l’image a fait le tour d’Internet, l’homme en question a été interpellé et auditionné par la police, dimanche. Il «n’était pas alcoolisé au moment des faits et il n’était pas connu de la justice. Il a vraisemblablement laissé libre cours à un +coup de colère+», a-ton indiqué de source policière lundi. L’homme a été remis en liberté. Les policiers ont également entendu dans la journée les organisateurs du Tour ainsi que deux des coureurs qui ont chuté sur les barrières. D’autres cyclistes seront entendus prochainement, notamment un Sud-Africain qui a eu la clavicule fracturée. Le parquet décidera des suites à donner à cette aff aire à la suite de ces investigations. Alors que le peloton arrivait au Port, arrivée de la première étape partie de Saint-Denis (nord), Enzo Bernard (Entente Happy Bike - Métropole) et Jonathan Boyer (Sainte-Marie Vélo Club La Réunion), au coude à coude, ont lourdement chuté après avoir percuté une barrière de sécurité. Les deux coureurs ont été blessés. Jonathan Boyer était toujours hospitalisé lundi. Il souff re d’un traumatisme crânien et de côtes brisées. Un enfant qui assistait à la course a eu «le bout du pouce gauche sectionné» a indiqué le comité régional de cyclisme de La Réunion. Le père de Jonathan Boyer a alors demandé aux organisateurs d’arrêter la course. N’obtenant pas gain de cause, il a jeté sur la chaussée au moins deux barrières délimitant la zone de sécurité à l’arrivée. Lancé en plein sprint, le peloton de tête n’a pu éviter les obstacles. Six coureurs ont chuté et ont été blessés. L’un d’eux souff re de côtes cassées. Seuls quatre coureurs de ce groupe ont pu franchir la ligne d’arrivée, «tous les autres coureurs (ont) été dérivés sur le parking des coureurs» explique le comité régional de cyclisme de La Réunion dans un communiqué. Les organisateurs ont décidé de ne pas comptabiliser les chronos de cette étape. Ils ont mis «hors course» Enzo Bernard «pour avoir provoqué la chute très grave» de Jonathan Boyer et blessé «un enfant spectateur». Ils lui ont infl igé 130 euros d’amende. Jonathan Boyer a écopé de 300 euros d’amende «pour comportement et voies de fait particulièrement dangereux». Il sera traduit devant le conseil de discipline. La ministre des Outremer Ericka Bareigts, originaire de la Réunion, a déploré «un acte malveillant et surtout antisportif», soulignant que cette course était «plus qu’une compétition. C’est une véritable fête populaire qui exige de la part de tous l’exemplarité !»

Publié dans Sports

PAR FADILA DJOUDER

L’heure de la rentrée a aussi sonné pour l’école Artissimo. La nouvelle saison2016/17 est prévue pour le 17 septembre avec, à l’annonce, une exclusivité. En eff et, l’école Artissimo entamera cette nouvelle année avec un partenariat noué avec le Conservatoire de danse de Saint-Pétersbourg. Aussi, l’école propose durant cette nouvelle année une multitude d’activités, de services et d’événements qui se déclinent en de nouvelles formations, telles que montage vidéo et réalisation audiovisuelle, et de nouveaux ateliers artistiques comme des cours de violoncelle. Les entreprises sont également invitées à faire bénéfi cier leur personnel et techniciens des formations assurées par un panel de formateurs de renommée internationale dans des domaines aussi diversifi és que le digital, le design, la communication par le théâtre et l’organisation de team building avec des thématiques artistiques. En sus des formations dispensées, l’école Artissimo a établi un calendrier culturel riche en événements. En eff et, l’espace Artissimo comprend expositions, rencontres, portes ouvertes et projections. Ainsi, des conférences auront lieu tous les derniers vendredis du mois autour d’un thème défi ni, lié à l’actualité culturelle et artistique du moment. L’objectif recherché par ce cycle de conférences étant d’enrichir le débat et les échanges de façon constructive. Artissimo s’est également fi xé de relancer la publication hebdomadaire des interviews d’artistes sur le site www. artissimo.dz ainsi que sur ses diff érents réseaux sociaux. Cette initiative, débutée en mars 2016, permet d’ouvrir le dialogue avec les artistes algériens et ceux venus d’ailleurs pour comprendre leurs visions, démarches et inspirations. Pour ses animateurs, l’espace Artissimo se veut une fenêtre avec pour but de rassembler des écrits afi n de participer à la valorisation du contenu culturel algérien. Enfi n, l’école compte œuvrer, à travers le Studio Artissimo, à produire, créer et innover avec des off res en direction des institutions, des entreprises et du grand public. Photographie, design visuel et espace, impression événementiel, etc., la liste des services de Studio Artissimo destinés aux institutions, entreprises et au grand public est encore longue. L’école Artissimo, organisme privé de formation agréé par l’Etat et spécialisé en arts appliqués, dispense des formations en danse, musique, arts plastiques, théâtre. L’école se propose également de former diff érents publics aux métiers de l’art et de promouvoir la production culturelle.

Publié dans Culture

La présidente de l’association «Sauver l’Imzad», Farida Sellal, a animé une conférence, dimanche matin à la Maison de la culture de Béchar, intitulée «L’imzad, histoire d’un parcours», et ce, dans le cadre de la 10e édition du Festival national de la musique diwane. La doctorante est revenue sur l’expérience de l’association qu’elle préside, créée en 2003, et sur la nécessité de s’éloigner du folklore pour construire un véritable projet pour préserver, sauvegarder et présenter un genre, un rituel, une culture. Mme Sellal a également insisté sur le rôle de la société civile et les diff érentes étapes de son parcours et celles qui ont conduit au classement de l’imzad (pratiques et savoirs liés à l’imzad) sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2013. Après avoir connu le grand sud et ses cultures, Farida Sellal y est revenue quelques années après mais elle a constaté que la pratique de l’Imzad se raréfi ait et qu’il ne restait que cinq femmes qui détenaient encore ce savoir et savoir-faire (fabrication, jeu). Elle a alors décidé de faire quelque chose : «La première chose qu’on a faite, c’est une école», a-t-elle signalé, rappelant ainsi qu’au départ, elle et les femmes qui ont accepté de l’accompagner dans ce projet avaient plus de volonté que de moyens – elles n’avaient que deux pièces dans un centre de formation professionnelle pour commencer. La conférencière, qui était accompagnée par des joueuses d’imzad, a insisté également sur le rôle des ethnomusicologues et des chercheurs, tout en rappelant les événements qui ont été organisés par l’association dans une perspective de vulgarisation et de «diagnostic» de la situation. De plus, pour elle, le rôle de la société civile est nécessaire et important dans le processus de valorisation. Le classement a été une sorte de couronnement des eff orts. Farida Sellal a estimé important aussi de recenser les praticiens et détenteurs de la tradition et de la création d’une association – même si les Ouled diwane sont organisés en association, la conférencière a insisté sur l’importance de la création d’une association qui les réunirait tous. Pour Mme Sellal, les adeptes du diwane devraient créer «Dar diwane» – une proposition déjà formulée en 2013 par une équipe de chercheurs et de journalistes qui avaient rédigé des recommandations mais cela n’a pas encore abouti – pour le rayonnement du diwane et pour lui off rir davantage de visibilité. Pour l’Imzad, les joueuses ont intégré l’association, ont enseigné leur savoir et certaines de leurs apprenantes ont pris le relais et les ont accompagnées à la fi n de leur apprentissage dans l’enseignement. Elle a également évoqué Dar el imzad – «un centre de rayonnement culturel» et «Maison internationale des artistes», et souligné qu’en plus d’encadrer et d’accompagner des artistes, l’association dispose actuellement d’un studio d’enregistrement. Un des objectifs de l’association actuellement est de devenir une fondation.

Publié dans Culture

Le G20 a appelé hier l’ensemble des pays à «renforcer leur aide» et à mieux «coordonner les eff orts» internationaux pour s’attaquer à la crise des réfugiés et «partager les charges correspondantes», selon le communiqué fi nal du sommet de Hangzhou (Chine). «Nous appelons à renforcer l’aide humanitaire en faveur des réfugiés (...) et nous invitons tous les États, en fonction de leurs capacités propres, à intensifi er leur aide aux organisations internationales compétentes», indique la version française du document. Le G20, qui représente 85% de la richesse mondiale, a également réitéré son appel à mieux «coordonner les eff orts à l’échelle mondiale», afi n de s’attaquer aux «causes profondes de la crise des réfugiés» et «partager les charges correspondantes», poursuit le communiqué. Il s’agit d’un engagement non contraignant, avait néanmoins averti plus tôt lundi un haut diplomate européen sous couvert de l’anonymat. «Il y a une diff érence entre engagement et concrétisation (...), mais du moins cela fi gure» dans la déclaration fi nale. «Nous devons bien sûr tenir compte du fait qu’il s’agit d’une question de souveraineté, ce n’est pas une obligation, mais le partage du poids (fi nancier)» est sur la table, selon la même source. La guerre en Syrie, qui a fait plus de 290.000 morts, a poussé à la fuite plusieurs millions de personnes depuis mars 2011, provoquant un désastre humanitaire qui a atteint les portes de l’Europe. Dimanche à Hangzhou, le président du Conseil européen, Donald Tusk, a prévenu que les capacités d’accueil de réfugiés en Europe étaient «proches de leurs limites» et a appelé les autres puissances du G20 à assumer «leur part de responsabilité».

Publié dans Monde

Un double attentat-suicide à proximité du ministère afghan de la Défense à Kaboul a tué lundi au moins 5 personnes et en a blessé 13, selon des responsables. «Deux kamikazes, tous deux à pied, ont fait sauter leurs explosifs (...) au centre de Kaboul», a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sediq Sediqqi. «Ils se sont fait sauter l’un après l’autre et malheureusement il y a des victimes dans la police et parmi les civils», a-t-il ajouté. Au moins 5 personnes sont mortes et 13 ont été blessées, selon le porte-parole du ministère de la Santé, Waheed Majroh. Les défl agrations se sont produites en fi n d’après-midi en pleine heure de pointe dans la capitale afghane. Un porte-parole taliban, Zabihullah Mujahid, a indiqué sur Twitter que le ministère de la Défense était la cible du premier attentat et la police celle du second. La dernière attaque d’ampleur à Kaboul remonte au 25 août, lors d’un assaut de plus de dix heures contre l’Université américaine d’Afghanistan qui avait fait 16 morts.

Publié dans Monde
Page 1 sur 12